Inspiré par un humoriste remarquable, Franck Lepage, qui travaille sur la langue de bois, j’ai tenté de reproduire ce qu’il fait avec le vocabulaire des collectivités, en utilisant le vocabulaire de l’entreprise.

Comment pratiquer le CorporateBlabla

Après quelques essais hasardeux je découvre que c’est finalement assez simple de pratiquer le CorporateBlabla (ou autrement dit, la langue de bois). Il faut juste que les mots utilisés soient des mots abstraits. Il suffit de les lier par quelques éléments de langage (conjonctions, verbes, expressions diverses…) pour pratiquer une langue qui donne l’impression de dire quelque chose mais qui, bien sûr, ne dit rien du tout. Une langue qui fait sérieux et intelligent mais qui est complétement vidée de sens. On comprend mieux soudainement comment les politiques sont devenus les champions du monde de ce qu’on appelle la langue de bois.

Je vous invite à faire le test avec ces 10 concepts : Stratégie, Performance, Optimisation, Satisfaction client, Rentabilité, Solutions, Développement, Leadership, Innovation, Système. Vous pouvez en ajouter d’autres. La seule règle est de s’assurer que ce sont des concepts abstraits et qu’il n’y a pas de verbe d’action.

Servir l’intérêt collectif

Lorsqu’il s’agit de politique, nous nous sommes malheureusement habitué à cette façon de faire. Pour ce qui est des entreprises et des organisations qui sont soumises à une exigence de résultat, on imagine bien les dégâts que cela peut causer. Faire « sérieux et intelligent » a pris le pas sur « communiquer clairement » pour : inspirer, motiver, fédérer, impliquer … Ce qui est tout à fait paradoxal puisque « faire sérieux et intelligent » est un moyen de servir un objectif personnel dans le cadre d’une reconnaissance professionnelle. Cet objectif personnel ne pourrait-il pas être atteint en supprimant la pratique du CorporateBlabla ? Inspirer, motiver, fédérer… ne serait-il pas plus utile, efficace ? Il s’agit là de servir d’abord l’intérêt collectif, qui servira évidemment votre intérêt personnel. Être un bon communiquant est un atout essentiel si vous avez un plan de carrière.

Cet article vous a plu ?
Allez encore plus loin en profitant de la formation
« Communiquer, Pitcher...avec la méthode AntiBlabla »
: Cliquez ici pour accéder à la page de description et profiter d'une offre spéciale>>>